Fermeture de la bannière france.tv mobilelogo france tv
Découvrez l'app France tvétoile sur la bannière app
Installer
France.tv - Programmes et replay des chaînes France Télévisions

page 20 / toutes les vidéos opéra et musique classique

toutes les vidéos tous les programmes

"La Clémence de Titus" de Mozart au Festival de Glyndebourne

Un des derniers chefs-d'œuvre de Mozart à découvrir au Festival de Glyndebourne ! Écrit en six semaines par le compositeur, l’"opera seria" en deux actes “La Clémence de Titus” célèbre la figure du souverain compréhensif et bienveillant. Les travaux ultimes de MozartAlors qu’il travaillait déjà sur "Le Requiem" et "La Flûte enchantée", Mozart a composé en six semaines "La Clémence de Titus". Cette œuvre est le fruit d’une commande de Prague pour célébrer le couronnement du futur roi de Bohême, Léopold II. Composé dans les derniers mois de la vie de Mozart, l’opéra a été présenté pour la première fois en septembre 1791 et reste depuis une des œuvres les plus méconnues du compositeur.Dans le cadre du Festival de Glyndebourne, l’opéra est dirigé par Robin Ticciati et mis en scène par Claus Guth. Une histoire entre trahison et culpabilitéDans la Rome antique, l’empereur Titus s’oppose à l’accession de Vitellia au trône : elle demande à son soupirant Sesto de l'assassiner. Or Sesto est le meilleur ami de Titus. Amoureux de Vitellia, Sesto commet le pire. La clairvoyance et le pardon de Titus sauraient-il le sauver ? 

Baroque rocks !

Buxtehude interprété par les ensembles Masques & Vox Luminis

Chorégies d'Orange

Symphonie n°9 de Beethoven aux Chorégies d’Orange 2017

Fêtes de fin d'année

Les plus beaux duos du ténor Roberto Alagna

"L'Ombre de Venceslao" de Martin Matalon

Plongez-vous dans l'univers du compositeur argentin Martin Matalon avec "L'Ombre de Venceslao" à l'Opéra de Toulouse.Martin Matalon signe son troisième opéra avec "L'Ombre de Venceslao", une œuvre lyrique menée à la baguette par Ernest Martinez Izquierdo et incarnée par cinq jeunes chanteurs flamboyants.La pièce baroque "L'Ombre de Venceslao" est écrite en 1978 par Copi, un dramaturge argentin et dessinateur réputé, notamment en France, pour son personnage de "La Femme assise" dans le journal Le Nouvel Obs.Pour l'année 2016-2017, le Centre Français de Promotion Lyrique et neufs opéras français coproduisent cette œuvre à travers une adaptation sombre et ironique du compositeur Martin Matalon et du metteur en scène Jorge Lavelli. Avec cet opéra en deux actes, le compositeur explore les musiques traditionnelles argentines, entre tango et samba en y intégrant du bandonéon et des chansons folkloriques. Côté mise en scène, Jorge Lavelli conçoit un dispositif qui immerge le spectateur dans des atmosphères remplies de noirceurs au cœur de la ville de Buenos Aires et des forêts tropicales argentines. La solitude, l'errance et la recherche du bonheur sont des thèmes soulevés avec poésie grâce aux performances scéniques de cinq chanteurs qui se mêlent à la mesure de l'Orchestre National du Capitole.Pour découvrir l'univers tragique de "L'ombre de Venceslao" de Martin Matalon, voici un extrait :https://youtu.be/KhlH3uJGU9g

"Carmen" - “Toréador” - Live @ Opéra de Paris

(Re)découvrez un des morceaux les plus emblématiques de l’opéra “Carmen” !Sur la scène de l’Opéra de Paris, le metteur en scène Calixto Bieito revisite “Carmen” de Bizet avec Ildar Abdrazakov ! “Toréador”D'après l'œuvre de Prosper Mérimée, cet opéra-comique est composé par Georges Bizet en 1875. Cet opéra marque un retour au lyrisme. Ayant reçu un mauvais accueil de la part du public et de la presse lors de sa création, “Carmen” est aujourd’hui un des opéras les plus joués au monde. Vous écoutez ici l’air du Toréador chanté par le matador Escamillo (Ildar Abdrazakov). Carmen à l’Opéra de ParisPour cette production Mark Elder dirige les Chœurs et l'Orchestre de l'Opéra national de Paris. Dans les rôles des amants passionnés, Elina Garanca est Carmen et Roberto Alagna, Don José.Vous pouvez (re)voir l’opéra en intégralité sur Culturebox ici jusqu’en janvier 2018. 

"Carmen" - "Le chœur des gamins" - Live @ Opéra de Paris

Laissez vous entraîner par le rythme enchanteur du chœur des gamins de "Carmen" !Sur la scène de l’Opéra de Paris, le metteur en scène Calixto Bieito revisite un des opéra les plus joués au monde : “Carmen” de Bizet !Le chœur des gaminsCrée en 1875 d'après l'œuvre de Prosper Mérimée, l'opéra-comique composé par Georges Bizet a d’abord connu un succès mitigé. C’est bien après le décès de son compositeur que "Carmen" deviendra incontournable dans le répertoire opératique. Vous écoutez “Le chœur des gamins”. Ici, les enfants imitent les soldats en marche. Carmen à l’Opéra de ParisPour cette production Mark Elder dirige les Chœurs et l'Orchestre de l'Opéra national de Paris. Dans les rôles des amants passionnés, Elina Garanca est Carmen et Roberto Alagna ,Don José.Vous pouvez (re)voir l’opéra en intégralité sur Culturebox ici jusqu’en janvier 2018. 

Le concert de Paris

Pour la cinquième année consécutive, la Mairie de Paris, France Télévisions, Radio France et Electron Libre Productions proposent une soirée événement à l'occasion de la fête nationale. Le Champ de Mars, à Paris, se transforme en salle de spectacle en plein air pour accueillir quelques-uns des plus grands solistes internationaux. Sous la baguette du chef d'orchestre russe Valery Gergiev, l'Orchestre national de France, le Choeur et la Maîtrise de Radio France proposent un programme lyrique exceptionnel, emmené cette année par la soprano allemande Diana Damrau, qui honore l'invitation qui lui a été faite entre deux représentations de «Lucia di Lammermoor», de Donizetti, au Bayerische Staatsoper de Munich. Pour finir la soirée en beauté, le grand feu d'artifice de la Ville de Paris, conçu cette année par l'artificier bordelais David Proteau, doit embraser la Tour Eiffel en guise de point d'orgue de cet événement.

Concert de Paris du 14 juillet 2017

La fête nationale française se célèbre en musique... classique !L'Orchestre national de France dirigé par la star des chef d'orchestre Valery Gergiev, le Chœur et la Maîtrise de Radio France, Renaud Capuçon, Gautier Capuçon, Bryan Hymel et bien d'autres immenses talents. Ils sont tous là pour fêter de la plus mélodieuse façon le 14 juillet sur le Champs de Mars.La soirée :Présentée par Stéphane Bern, vibrez ensemble devant les prouesses musicales des formations de Radio France accompagnées par les plus grands solistes ! Ce soir, ils se réunissent pour nous interpréter les illustres œuvres de Berlioz, Bizet, Puccini, Mozart, Verdi et conclure par une vibrante Marseillaise.Le programme du concertHector Berlioz – La Damnation de Faust : Marche Hongroise Orchestre seulGiacomo Puccini – Gianni Schicchi « O mio babbino caro » Nadine SierraGiuseppe Verdi – Rigoletto « La donna è mobile » Bryan HymelSergueï Prokofiev – Roméo et Juliette « Danse des Chevaliers » Orchestre seulWolfgang Amadeus Mozart - Don Giovanni « Deh vieni alla finestra » Ludovic TézierWolfgang Amadeus Mozart - Don Giovanni « Fin ch’han dal vino » Ludovic TézierCharles Gounod – Roméo & Juliette : « Je veux vivre» Diana DamrauNikolaï Rimsky-Korsakov – La Fiancée du Tsar « La chanson du houblon » Orchestre / Chœur de Radio FranceCharles Gounod – Sapho « O ma lyre immortelle » Anita RachvelshviliJohannes Brahms – double concerto « Vivace non troppo (3ème mvt) » Gautier et Renaud CapuçonDmitri Kabalevsky / Andrew Cottee – «Bonne Nuit» Maîtrise de Radio FranceRuggero Leoncavallo – Pagliacci «Vesti la Giubba » Bryan HymelDmitri Chostakovitch – Suite de Jazz n°2 « Valse n°2 » Orchestre seulLéo Delibes – Lakmé «Duo des fleurs » Nadine Sierra / Anita RachvelishviliRichard Strauss – Morgen Diana Damrau / Renaud CapuçonVangelis / Don Rose – « Les Chariots de feu » Orchestre seulGiacomo Puccini – La Bohème « O soave fanciulla » Nadine Sierra / Bryan HymelModeste Moussorgsky / Maurice Ravel – Les Tableaux d’une exposition « la grande porte de Kiev » Orchestre seulGiuseppe Verdi – Don Carlo «E lui !... desso ! ... l'Infante !» Bryan Hymel / Ludovic Tézier / Chœur de Radio FranceGeorges Bizet - Carmen «Les voici la quadrille ! » Orchestre / Chœur et Maîtrise de Radio FranceHector Berlioz – La Marseillaise Tutti 

Baroque rocks !

“Erismena” de Cavalli au Festival d'Aix-en-Provence

Chorégies d'Orange

"Rigoletto" de Verdi aux Chorégies d'Orange

Festival International d'Art Lyrique d'Aix-en-Provence

“Madamina, il catalogo è questo” - Live @ Festival d'Aix

L'opéra "Hamlet" du compositeur contemporain Brett Dean

Découvrez "Hamlet" création mondiale inspirée de l'œuvre de William Shakespeare."To be or not not to be. That is the question". Cette fameuse réflexion existentielle à laquelle se livre Hamlet fait l'objet d'une nouvelle adaptation. Elle devient, grâce à Brett Dean, une œuvre lyrique, créée spécialement pour le Festival de Glyndebourne.Trahison, meurtre et vengeanceHamlet apprend que son oncle Claudius est responsable de la mort de son père, le roi du Danemark. Le meurtrier s'attribue le rôle de monarque et épouse la reine devenue veuve.  Hamlet, torturé par son désir de vengeance feint la folie pour mener à bien son projet. En proie à une violente souffrance et torturé par des considérations morbides, il perd ses certitudes... et la raison ?Les thèmes de la vie et de la mort, de l’amour et de la trahison, réécrits pour l’opéra.Brett Dean, compositeurLa distribution Le compositeur australien Brett Dean également altiste et chef d'orchestre signe ici sa deuxième œuvre lyrique après "Bliss" créée à Sydney en 2010. Pour ce premier opéra, il s'était entouré des talents du metteur en scène Neil Armfield et renouvelle l'expérience avec "Hamlet", 7 ans plus tard. Le librettiste Matthew Jocelyn dans le respect du texte de Shakespeare s'appuie sur l'œuvre et se permet avec subtilité de procéder à des ajouts, des petites modifications et de jouer avec les versions. Les solistes et les Chœurs, remarquables, mis en valeurs par la partition nous offrent un moment exceptionnel qui sera également diffusé en direct dans les salles de cinéma britanniques !

Le Devin du village - Petit Théâtre de la Reine à Versailles

Saviez-vous que le philosophe Jean-Jacques Rousseau avait composé un opéra ? Découvrez cet immense succès dans lequel la Reine Marie-Antoinette joua en costume le 19 septembre 1780 sur cette même scène pour une poignée d'intimes sélectionnés avec soin. Aujourd'hui c'est vous qui êtes invités à la représentation au milieu des décors d'époque. Un témoignage historique !Une soirée royale Le petit Théâtre de la Reine du Petit Trianon vous ouvre ses portes pour une soirée exceptionnelle ! Marie-Antoinette aimait y donner la réplique, inviter des artistes et amateurs passionnés et organiser des fêtes à la pointe du raffinement. Rarement ouvert au public, découvrez ce théâtre au travers de l'opéra "Le Devin du village" et d'une web série de 9 épisodes dédiée à cet espace hors du temps en déconnexion totale avec le monde d'hier et d'aujourd'hui... là ou tout est luxe et beauté. 237 ans plus tard, le décor, la machinerie et les éclairages sont les mêmes. (Presque) rien n'a changé. Débutez la visite guidée :https://youtu.be/zDUCTZYzcD4https://youtu.be/zDUCTZYzcD4https://youtu.be/zDUCTZYzcD4https://youtu.be/zDUCTZYzcD4https://youtu.be/zDUCTZYzcD4https://youtu.be/zDUCTZYzcD4https://youtu.be/zDUCTZYzcD4https://youtu.be/zDUCTZYzcD4https://youtu.be/zDUCTZYzcD4 

Anna Karenine

La jeune et belle Anna Karenine est en visite à Moscou chez son frère, Stepan Oblonsky, dont l'épouse, Dolly, vient de découvrir l'infidélité. Femme d'un haut fonctionnaire et mère d'un garçon de 8 ans, Anna rencontre le comte Vronsky, un brillant officier, à sa descente du train. Bientôt, à Saint-Pétersbourg, leur liaison éclate au grand jour. Enceinte, Anna manque de mourir en couches. Tandis qu'Alexei Karenine lui accorde son pardon, Vronsky tente de mettre fin à ses jours. Sitôt rétablie, Anna quitte son époux pour vivre avec Vronsky, en marge de la société aristocratique et mondaine qui les rejette...

Festival de Saint-Denis

Requiem de Mozart - Benedictus - Live @ Festival de St-Denis

Festival de Saint-Denis

Requiem de Mozart au Festival de St-Denis

Tous à l'Opéra 2018 !

"Salome" de Richard Strauss mis en scène par Ivo Van Hove

“Otello” de Verdi à l'Opéra Royal de Wallonie

Chef-d’œuvre tragique de Verdi, “Otello” conclut la saison 2016 - 2017 de l’Opéra Royal de Wallonie. Amour, haine et jalousie jalonnent l’histoire d’“Otello”. L’avant-dernier opéra de Verdi, inspiré de la tragédie de Shakespeare, retrace le destin malheureux d’un couple brisé par le doute. L’opéra de VerdiAlors que le compositeur s’était promis de ne plus écrire d’opéra, Giuseppe Verdi se passionne pour “Othello, le Maure de Venise”, une tragédie de William Shakespeare, et décide d’en faire un opéra. Il mettra six années pour le terminer ! Né de la collaboration entre Giuseppe Verdi et le poète-musicien Arrigo Boito, “Otello” est créé à la Scala de Milan en 1887. Sous la forme d’un opéra en quatre actes, l'œuvre retrace le parcours psychologique d’un héros rongé par le doute et la jalousie.  Le pouvoir du doute Au XVIe siècle, le général Otello est de retour à Chypre, victorieux après avoir vaincu la marine turque. Cependant son bonheur ne dure qu’un temps car, poussé par les confidences mensongères d’Iago, Otello suspecte injustement son épouse Desdémone de vivre une idylle avec son lieutenant Cassio. Malgré les protestations répétées de Desdémone, Otello ne fait plus confiance à sa femme et refuse de l’écouter. Victime de la haine vorace et bien dissimulée de son lieutenant Iago, Otello va voir sa jalousie grandir au point de commettre l’irréparable...  "Otello" à l’Opéra Royal de WalloniePour cette production à l’Opéra Royal de Wallonie, la mise en scène et la direction musicale sont confiées respectivement au directeur général, Stefano Mazzonis di Pralafera, et au directeur musical de l’Opéra, Paolo Arrivabeni. Plus de 20 ans après sa première interprétation d’Otello, le ténor José Cura reprend ce rôle tragique et complexe du Maure de Venise. Il est accompagné de la soprano colorature, Cinzia Forte en Desdémone et du baryton français Pierre-Yves Pruvot en Iago machiavélique. Découvrez un extrait de l’entretien avec le ténor José Cura, interprète d’Otello, par l’Opéra Royal de Wallonie : https://youtu.be/3F37WiLIjkU 

Baroque rocks !

"Le couronnement de Poppée" de Monteverdi à La Fenice
plus de vidéos