La chanteuse Emel Mathlouthi en concert à la Gaîté Lyrique La vidéo n'est pas disponible
Une voix devenue symbole.En 2011 la chanteuse tunisienne Emel Mathlouthi chante le titre "Kelmti Horra" (" ma parole est li bre ") dans la rue Habib Bourguiba à Tunis lors de la Révolution de Jasmin. Véritable symbole de ce mouvement populaire, elle a depuis rejoint New-York ce qui ne l’empêche pas de faire entendre sa voix et ses messages. On la retrouve en 2014 aux côté de Jeanne Cherhal pour un concert de femme dans le documentaire "No Land’s Song". Toujours aussi engagée, elle y dénonce l’impossibilité pour une femme de chanter seule en Iran : Je croyais au départ que les femmes ne pouvaient pas du tout chanter sur scène. Mais en fait, c’est encore plus violent : elles ne peuvent pas chanter toutes seules sur scène. Il faut que leurs voix soient couvertes par celles des hommesPour Cheek Magazine Cette ancienne chanteuse d’un groupe de métal n’est pas non plus que contestataire. Cette énergie caractéristique est récemment mise à contribution dans son deuxième projet "Enssen" . Plus électro et ambient, la chanteuse n’en oublie pas ses origines et livre un album de chansons aux rythmes tribaux principalement chanté en arabe et agrémenté d’instruments traditionnels tunisiens. E M E L - Ensen Dhaif (Human, Helpless Human)
Télécharger l'application France tv