"L'École des femmes" de Molière au Théâtre de l'Epée de Bois La vidéo n'est pas disponible
La production des Tréteaux de France Ce spectacle est produit par les Tréteaux de France - centre dramatique national itiné rant - et le Théâtre National Populaire - institution de théâtre située à Villeurbanne -, qui s'associent au service du public, inspirés par une préoccupation commune d'éducation populaire. Dans une mise en scène de Christian Schiaretti, directeur du Théâtre national populaire de Villeurbanne, Robin Renucci, directeur des Tréteaux de France, interprète le rôle d'Arnolphe. Ce personnage est confronté à une problématique éternelle : l’inquiétude des hommes face aux femmes et l’abus de pouvoir dont ils peuvent faire preuve.  L'intrigue Par snobisme, Arnolphe se fait appeler Monsieur de la Souche. Il se vante d’avoir trouvé le moyen de garder la meilleure épouse au monde et de n’être jamais trompé. Le moyen est simple : il l'a élevée lui-même, à l’abri du monde. Agnès, beaucoup plus jeune que lui, a grandi dans l'ignorance totale de l’amour, de l’éducation et de toute réflexion critique. Elle ne se doute absolument pas de ce subterfuge. Sans comprendre ce qui lui arrive, elle tombe un jour amoureuse d’un jeune homme, Horace, et celui-ci prend comme confident de son amour... Arnolphe.  Je crois que nous manquerions quelque chose de Molière en faisant de la prose avec ses vers et en oubliant la rime. Le son de la rime est une sorte de phare. Ce son est lié au sens. On reconnaît immédiatement sa coupe, sa signature d’auteur qui est inscrite dans son usage de la métrique, dans la musique de sa langue. Ce sont des phrases en mouvement.Robin Rennuci, Arnolphe
Télécharger l'application France tv