Covid : pic en vue ? La vidéo n'est pas disponible

présenté par : Axel de Tarlé

Le variant Delta flambe en France… Ces dernières 24h, 26 871 nouveaux cas ont été détectés. 7 137 patients sont actuellemen t hospitalisés dont 978 occupent les services de soins critiques. Dans le même temps, plus de 50% des Français ont désormais un schéma vaccinal complet. Et 60,4% de la population française a reçu au moins une première dose.    Face à la recrudescence des cas de contamination, 24 départements ont fait le choix de rétablir le port du masque en extérieur comme les Pyrénées-Orientales, les Alpes-Maritimes ou encore la Haute-Corse, des territoires où la saison touristique bat son plein. Paradoxalement, au Royaume-Uni, au Pays-Bas, ou encore en Catalogne, le pic épidémique semble atteint. Le nombre de cas quotidiens recensés en Outre-Manche a baissé ce mardi pour le 6e jour consécutif, passant de près de 48 000 à 33 000. Aux Pays-Bas, on est passé de plus de 10 000 à moins de 6 000 cette une semaine. Cette baisse observée chez nos voisins va-t-elle se produire en France ?   Le projet de loi sanitaire, adopté par le Parlement dans la nuit de dimanche à lundi, prévoit l’extension du pass sanitaire pour les 12-17 ans à partir du 30 septembre. Depuis l’ouverture de la vaccination à cette tranche d’âge, à la mi-juin, 32% d’entre eux ont reçu au moins une dose de vaccin au 25 juillet, selon les chiffres de Santé publique France. Invité ce matin sur Franceinfo, le ministre de l’Éducation nationale Jean-Michel Blanquer a déclaré que les élèves vaccinés pourront aller normalement à l’école, même si un cas de Covid est détecté dans leur classe de collège ou de lycée. « S'il y a un cas de contamination, les élèves non vaccinés seront évincés, mais pas les vaccinés », a-t-il précisé. Il a également annoncé que « 6 000 à 7 000 centres de vaccination » seront « prêts pour la rentrée », c'est-à-dire un par établissement. Objectif : avoir vacciné « l'immense majorité des 12-17 ans et des adultes des établissements, sur septembre et octobre ».   Soumis au pass sanitaire depuis le 21 juillet, les lieux de culture - comme les cinémas ou les parcs d’attraction - voient leur fréquentation baisser. En une semaine, la fréquentation dans les salles a chuté de 70% par rapport au mercredi précédent, des chiffres inquiétants pour ce secteur déjà très touché par la crise sanitaire. Les exploitants ont donc demandé des mesures d'accompagnement économique.   La situation épidémique va-t-elle s’améliorer à l’instar de nos voisins européens ? Quelle est la stratégie adoptée par le ministre de l’Éducation nationale pour la rentrée scolaire ? Comment les lieux de culture s’adaptent-ils au pass sanitaire imposé depuis le 21 juillet ?   Invités :   - Eve Roger, directrice adjointe de la rédaction - Le Parisien - Aujourd’hui en France- Pr Bertrand Guidet, chef du service de réanimation - Hôpital Saint-Antoine - Bernard Sananès, politologue – Président de l’Institut de sondages Elabe - Pr Anne-Claude Crémieux, professeure en maladies infectieuses - Hôpital Saint-Louis, membre de l’Académie de Médecine - Marie Billon, correspondante à Londres – RTL (duplex en direct de Londres)
Télécharger l'application France tv