présenté par : Benjamin Muller

La mise en examen, on l’a appris lundi, du groupe SANOFI, accusé de ne pas avoir suffisamment informé des risques pour les patientes ... enceintes de l’anti épileptique Dépakine. La Dépakine, commercialisé depuis 1967 par le laboratoire Sanofi, qui contient une molécule le valproate de sodium, présentant un risque élevé de malformations pour le fœtus, si sa mère prend ce médicament pendant sa grossesse. Sanofi est donc accusé de ne pas avoir suffisamment alerté les patientes enceintes. Selon l’assurance maladie, 4100 enfants sont concernés. Que change cette mise en examen, qui ouvre la voie d’un procès ? Parlons Cash avec la lanceuse d’alerte Marine Martin signé Charlotte Finet
Télécharger l'application France tv